Trans et domination

Transsexuelles et domination.
Ou quand la maîtresse a une bite entre les jambes !

6 réflexions au sujet de « Trans et domination »

  1. Je tenterais bien l’expérience de me faire dominer par une transexuelle qui me sodomiserais, mais j’ai peur d’être déçu. Quelqu’un a déjà essayé ?

    • Oui, j’y suis allée avec un collègue qui parle portugais et qui était aussi intéressé. Il y a avaient deux dominas transsexuelles, des grandes perches brunes. Ça a commencé par de la domination « classique » alternant des choses que j’aime bien (pincement des seins, fessées au martinet) avec des trucs que j’ai trouvé débiles (faire le petit chien qui rapporte, nous faire cracher dessus…) puis est venu le moment tant attendu où les dominas nous ont sortis leur bites en nous demandant de le sucer. Quel pied alors d’avoir dans la bouche de si jolis sexes. Après bien sûr il a fallu qu’on se retourne, ma domina m’a enculé (avec capote) superbement pendant cinq bonnes minutes. Après elles nous ont emmenés dans la salle de bain et nous on fait coucher par terre pour nous pisser dessus. Pour le final elles m’ont demandé de sucer mon collègue, ça n’a pas été un problème, après il m’a sucé à son tour.

    • Déçu de quoi ?
      Il y a toujours le risque de mal tomber, mais ça c’est inhérent à toutes les rencontres.
      J’y vois moi deux avantages par rapport un un trip « classique »
      1) Les trans domina sont souvent actives, ce qui veut dire qu’il y a de la bite à sucer et plus éventuellement
      2) Il est fréquent qu’elles dominent deux ou plusieurs soumis en même temps, comme les soumis de ce genre sont souvent bi, ça veut dire là aussi qu’il y aura de la bite à sucer..

  2. Bonjour, bravo pour votre article très plaisant! Je suis de Nice et je suis intrigué par ce sujet. Grâce à votre blog que je viens découvrir au hasard d’un surf, je vais en découvrir davantage. Amicalement.

  3. Les commentaires sont désormais ouverts pour toutes les images de cette galerie. Ou quand les domina ont quelque chose en plus entre les cuisses…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *