Femmes engodées par derrière

Femmes engodées par derrière.
Quand ces dames se font goder le petit trou…

4 réflexions au sujet de « Femmes engodées par derrière »

  1. un truc que je conseille :
    j’ai essayé ce plug anal
    ils appellent ça boules thaï.

    C’est génial!!!!
    super sensation quand je le met.
    je l’enfonce entièrement en ne laissant dépasser que la « languette » et je me balade dehors avec.
    Là les sensations sont géniales quand je marche avec, je le garde longtemps
    C’est excitant de savoir que n’importe qui dehors peut voir la languette dépasser…
    Je vous le conseille!!
    Et quand je l’enlève boule par boule c’est un plaisir.

    Vous l’avez déjà essayé ?

  2. Je me prénomme Marie-Jo, J’ai 41 ans. Je suis bisexuelle. J’ai une amie Denise, 36 ans, bisexuelle également. Nous sommes très complices et chacune aime organiser des surprises pour l’autre.

    C’est ainsi qu’un soir, Denise m’appelle. Elle est invitée à passer un week-end chez un couple de la région parisienne et elle me demande si je peux et si je veux l’accompagner. Le couple possède une villa du côté de Chantilly. C’est l’été et avec un peu de chance, me dit Denise, nous pourrons profiter de la piscine. Elle ajoute que ses amis sont belges et charmants. Elle a fait leur connaissance lors d’une soirée chez des amis communs. Je devine donc qu’ils sont aussi libertins. Je demande à mon mari s’il a prévu quelque chose. La réponse étant négative, je dis à Denise que je l’accompagnerai.

    Samedi matin, Denise passe me prendre à la maison. Il y a trois heures de route jusque chez les amis. Il fait bon depuis le matin et l’après-midi s’annonce chaud. Denise a mis une petite robe en coton, très sage devant mais avec un dos entièrement nu jusqu’au dessus des fesses. Je porte une petite robe dont la particularité est que le devant et le dos sont reliés, à droite et à gauche par de fines lanières de tissu. Nous arrivons vers 13h30.
    Superbe villa au fond d’un chemin privé. Le couple est en effet charmant.
    Début de la cinquantaine. Ils se prénomment Karin et Stan. Ils nous guident jusqu’à la terrasse. D’emblée, ils nous préviennent qu’ils sont naturistes.
    « Cà tombe bien », leur dis-je, « je n’ai pas emporté mon bikini … et j’adore nager nue ! ».
    Karin éclate de rire. « Allons-y » me lance-t-elle.
    Elle laisse tomber la robe. J’en fait de même, immédiatement suivie par Denise et enfin par Stan.

    Nous avons bien sûr batiffolés dans l’eau, sur le bord de la piscine, dans les sofas.

    J’ai connu cet après-midi là ma première bonne expérience anale. Pour varier les plaisirs, Karin avait sorti quelques godes et vibros. Parmi ces jouets, un plug anal que j’avais pris en main. Karin me demanda si j’aimais. Je lui répondis que je n’avais jamais eu de bonne expérience anale. Elle me proposa de tenter l’expérience avec elle. Elle s’allongea par terre et me fit m’accroupir au-dessus de sa bouche. Elle fit tourner sa langue autour de mon clito, puis l’introduisit dans ma chatte. Ensuite elle glissa sur mon oeillet qu’elle pénétra de la même façon. Elle m’avait amené au bord de l’orgasme lorsqu’elle prit le plug, l’appuya lentement sur ma rosette. Je sentis mon anus s’ouvrir pour laisser passer le plug. Il se mit en place tout seul. karin m’avait bien préparée. Contrairement à ce que j’avais ressenti avec les hommes, je ne ressentais aucune douleur avec le plug. J’avais juste la sensation persistante et très agréable d’être pénétrée au plus profond de moi. Karin recommença à me masturber, se concentrant désormais uniquement sur mon sexe offert. Je crois que je n’avais jamais été caressée comme ça. Mes sensations anales s’ajoutaient en les décuplant à celle que Karin déclenchait en suçant mon clitoris et en me pénétrant de deux ou trois doigts. J’ai joui une première fois, très intensément.

    Stan s’est approché, le sexe tendu. Je l’ai pris en bouche. Denise m’a rejointe et nous l’avons sucé à tour de rôle. Pendant que je le suçais, j’ai eu un deuxième, puis un troisième orgasme. Le quatrième s’annonçait quand j’ai senti que Stan allait se vider. Je l’ai retenue par les fesses pour qu’il explose dans ma bouche. Il a éjaculé juste au moment où je jouissait pour la quatrième fois. J’ai embrassé Denise et puis Karin pour partager son miel. Entre-temps, le plug était sorti sans même que je m’en rende compte.

    Depuis cette expéreince avec Karin, il m’est arrivé de retenter une expérience avec un homme. Mais hélas, mille fois hélas, je n’ai retrouvé ni les mêmes sensations et certainement pas le même plaisir. Un sexe d’homme me fait mal à l’introduction et plus mal encore lors du retrait.
    J’attendrai donc la prochaine rencontre avec Karin. A toutes fins utiles, j’ai acheté un plug en prévision que ce soit elle qui viennne à la maison.

    Marie-Jo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *